Tous nos produits au CBD sont fabriqués en France - Livraison GRATUITE

Qu’est-ce que le système endocannabinoïde (ou SEC)?

Qu’est-ce que le système endocannabinoïde ?

C’est la question que vous avez dû vous poser si vous avez lu nos articles précédents, à savoir « Quels sont les potentiels bienfaits du CBD ? » ou « Les potentiels bienfaits du CBD pour les animaux ».

Pour répondre à cette question, il faut tout d’abord expliquer l’étymologie du mot « endocannabinoïde ».

Le mot « cannabinoïde » vous fait penser au cannabis ?

C’est tout à fait normal puisqu’il s’agit d’une molécule issue du cannabis. Ce mot vient d’ailleurs du Latin « canabis » pour « chanvre » et son suffixe « -oïde » vient du Grec et marque la parenté, la ressemblance.

Quant au préfixe « endo », il vient également du Grec et signifie « à l’intérieur ».

Le système endocannabinoïde est donc un système ayant un « rapport au cannabis » à l’intérieur de notre corps.

On utilise le cannabis comme plante médicinale depuis la nuit des temps.

Toutefois, il est illégal en France.

Par contre, une de ses molécules, à savoir le CBD, est désormais légale même si elle l’est déjà depuis quelques années dans d’autres pays.

L’intérêt pour cette molécule va donc grandissant.

Et pour cause, les recherches scientifiques menées dans le monde entier démontrent de plus en plus les bienfaits du cannabidiol sur la santé.

Mais comment cela pourrait-il être possible ?

Et bien, grâce à notre système endocannabinoïde ou SEC pour faire court.

Vous êtes novice en sciences mais aimeriez comprendre comment ce système fonctionne et comment le CBD peut jouer un rôle important dans la physiologie humaine ?

Nous allons tenter de vous expliquer tout cela de la manière la plus simple possible.

SOMMAIRE

COMMENT FONCTIONNE NOTRE ORGANISME

CORPS HUMAIN

Pour comprendre l’importance du CBD sur la santé, il faut tout d’abord comprendre comment notre organisme est conçu et comment il fonctionne.

Le corps humain est une machine complexe mais très perfectionnée et, de surcroît, intelligente,

Tous les aspects de notre organisme reposent sur un équilibre naturel.

Le dictionnaire LE ROBERT définit l’équilibre ainsi :

« état de ce qui est soumis à des forces qui se compensent ».

Tout le monde sait que rien n’existe sans son opposé : le bien / le mal, le positif / le négatif, le yin / le yang…

Ainsi, si on observe de plus près une partie bien spécifique de l’organisme, comme par exemple le système immunitaire, il existe 2 fonctions : l’inflammation et l’anti-inflammation. Quand ces 2 fonctions sont en équilibre, le système immunitaire fonctionne parfaitement.

En conséquence, plus nos différents systèmes sont en équilibre, plus notre santé est bonne.

Pour qu’elle soit parfaite, toutes nos fonctions doivent donc être en équilibre.

La question est toutefois de savoir comment cet équilibre peut se maintenir.

C’est là qu’intervient l’homéostasie, au travers du système endocannabinoïde.

QU’EST-CE QUE L’HOMEOSTASIE ?

EQUILIBRE

L’homéostasie consiste en un équilibre dynamique. On obtient cet équilibre grâce à des changements constants pour maintenir l’équilibre de l’organisme.

Prenons l’image d’un funambule, acrobate maître de l’équilibre. Pour rester sur son fil, il doit être en mouvement constant, allant à gauche pour ne pas tomber à droite ou à droite pour ne pas tomber à gauche

Et bien, l’homéostasie agit de la même façon dans notre corps.

Tous nos systèmes (neurologique, hormonal, immunitaire…) sont liés.

Ainsi, si quoi que ce soit change dans un système, cela affectera tout le reste.

Ce changement peut être un dérèglement de tout ou partie d’un système comme une maladie ou une blessure.

Ce qui est intéressant, c’est que dès le début du changement, notre système oscillera mais les oscillations diminueront progressivement pour finalement se remettre en équilibre : c’est l’homéostasie.

La période d’oscillation correspond à une période où vous vous sentez malade et pendant laquelle vous avez des symptômes.

Mais, comme nous l’avons vu plus haut, notre organisme est une machine intelligente. Par l’homéostasie, il compensera pour retrouver un nouvel équilibre et tout rentrera dans l’ordre.

QU’APPORTENT LA MEDECINE MODERNE ET L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ?

Vous vous êtes blessé. Vous avez une douleur dite « nociceptive ». Votre médecin vous prescrira alors des anti-inflammatoires qui soigneront votre blessure.

Mais, vous pouvez très bien ne pas vous sentir bien sans vous être blessé. Vous avez alors une douleur centrale. Le système nerveux produit un signal que le cerveau interprète comme de la douleur. Dans ce cas, on dit que cette douleur est « neurogène » ou « neuropathique ». Votre médecin vous prescrira alors un médicament pour régler le problème.

Ce traitement va fixer chimiquement l’élément perturbateur et ainsi faire cesser les symptômes qu’il a créés. Mais il ne va agir que ce qui a fait que votre système s’est déséquilibré et non rétablir l’équilibre.

En effet, les médicaments ne fonctionnent qu’au niveau des symptômes mais pas au niveau du système entier.

Votre système ne sera donc pas rééquilibré. En conséquence, il ne sera pas en homéostasie.

De plus, les médicaments ont des effets secondaires. Ainsi, d’autres éléments de votre système vont se dérégler, d’autres symptômes vont apparaître et vous allez devoir prendre d’autres médicaments pour contrer les effets secondaires du premier.

Et ainsi de suite.

Votre système sera alors sous tension et se maintiendra de manière artificielle.

Un simple rhume ou une interaction entre médicaments et votre équilibre fragile se brisera. Votre état ne s’améliorera pas forcément et, par manque d’homéostasie, vous ne serez pas en parfaite santé.

QU’EN EST-IL DU CBD ?

Le CBD fonctionne différemment.

Il agit sur le terrain, à la base, à savoir sur le système d’équilibre, donc sur l’homéostasie.

En effet, nos cellules sont couvertes de récepteurs spécifiques pour la molécule de CBD.

Lorsque le CBD s’attache à un récepteur, un message chimique est envoyé dans le noyau de la cellule, où l’intelligence de notre physiologie toute entière est détenue dans les chromosomes.

Les brins d’ADN composant ces chromosomes contiennent des codes de fonctionnement de notre corps, comme un programme informatique, qui font tourner la machine humaine.

Les gènes sont les codes nécessaires à la fabrication de toutes les protéines fabriquées par notre organisme incluant les molécules de signalisation qui constituent notre physiologie, comme :

  • les neurotransmetteurs qui conduisent notre système nerveux,
  • les hormones qui conduisent notre système endocrinien,
  • et les cytokines qui conduisent notre système immunitaire.

Le CBD agit sur le noyau de la cellule, là où les protéines sont fabriquées.

Il articule la transcription de plus de 1100 gènes responsables dans la synthèse des molécules de signalisation qui réduisent naturellement l’inflammation de notre système nerveux central

Le CBD apporte à notre organisme le rétablissement de l’équilibre homéostasique du système immunitaire et du système nerveux central.

MAIS COMMENT LE CBD PEUT-IL INTERFERER DANS NOTRE ORGANISME ?

CLÉ

Le CBD engendre une cascade d’homéostasie dans tout notre système nerveux et notre système immunitaire

Vous vous demandez comment cela se passe ?

Comme nous venons de le voir, notre organisme possède des récepteurs pour le CBD qui font partie d’un système : le système endocannabinoide.

C’est le Dr Rafael MECHOULAM de la HEBREW UNIVERSITY d’ISRAEL qui l’a découvert en 1992.

Le système endocannabinoïde est présent un peu partout en nous.

S’il est aussi présent, c’est qu’il y joue un rôle primordial.

Le Dr MECHOULAM a isolé et synthétisé l’un des principaux composant actif du cannabis : le cannabinoïde THC et, par la suite, le cannabinoïde CBD.

Nous avons vu que ce dernier a la capacité de se lier à certains récepteurs à l’intérieur de nombreuses cellules de notre corps.

Pour comprendre comment le CBD peut interférer dans notre corps, prenons une image communément utilisée pour cette explication : celle d’une clef et d’une serrure.

Vous savez qu’on ne peut ouvrir une porte verrouillée qu’avec une clef.

Et bien, les récepteurs sont ainsi comparables à la serrure qu’une clef, à savoir le CBD, permet d’actionner.

Ainsi, le CBD a accès à l’organisme pour produire ses effets.

QUELS SONT LES RECEPTEURS DU SYSTEME ENDOCANNABINOIDE ?

Nous venons de voir que notre organisme est rempli de récepteurs de cannabinoïdes.

Il faut savoir qu’il existe plusieurs sortes de récepteurs.

Les deux principaux récepteurs sont les récepteurs CB1 et CB2.

En se liant aux récepteurs CB1 et CB2, les cannabinoïdes agissent comme des messagers chimiques.

Nous avons donc des récepteurs de CBD dans notre système nerveux central et dans notre système cardiovasculaire où les cellules immunitaires circulent constamment.

Ils sont également présents dans les os où les cellules sont fabriquées et évidemment aussi dans nos organes d’immunité comme les intestins, la rate, la vessie

En dernier lieu, ils sont également présents dans le système lymphatique, pour autant pas le moins important.

Les récepteurs CB1 et CB2 sont donc présents dans presque toutes les cellules de notre corps.

Les récepteur CB1 se trouvent toutefois principalement dans le système nerveux central mais également au niveau des poumons, du système vasculaire, des muscles, du tractus gastro-intestinal, des organes reproductifs, de la rate, des os, de la peau. Ils sont donc également utiles au niveau hormonal, cardiovasculaire et digestif.

Les récepteurs CB2, quant à eux, se trouvent principalement dans le système immunitaire mais également du niveau du foie, de la moelle osseuse, du pancréas, de la rate, des os, de la peau. Ils sont utiles pour réduire l’inflammation et booster le système immunitaire. Ils aident à lutter contre l’arthrite, l’asthme, les maladies auto-immunes ou les maladies du système digestif.

QUI DIT RECEPTEURS DIT EMETTEURS : QUELS SONT-ILS ?

Les émetteurs sont des cannabinoïdes.

Le Dr MECHOULAM a découvert que notre corps produit ses propres cannabinoïdes : l’Anandamide et la 2AG. Il s’agit d’endocannabinoïdes (cannabinoïdes à l’intérieur du corps).

Notre organisme produit l’anandamide lorsque nous méditons. On l’appelle aussi « molécule de béatitude ». Elle agit également et notamment sur l’appétit et la mémoire.

La 2AG, quant à elle, est transmise par le lait maternel lorsqu’un enfant est allaité.

Et oui, en plus d’en produire, si votre mère vous a allaité, vous avez déjà consommé un cannabinoïde.

Voilà pourquoi Bébé est si calme lorsqu’il tête. La 2AG permet en effet de se relaxer, de calmer les douleurs lors des poussées dentaires ou lors de la croissance par exemple.

Elle a également des effets après un effort en maintenant un sentiment de satisfaction.

C’est notre organisme qui produit ces deux composés cannabinoïdes naturels. Ils font partie d’un système plus vaste de communication intercellulaire et se connectent à nos propres récepteurs cannabinoïdiens : le système endocannabinoïde.

Comme ce système est intimement lié au processus régulateur de notre corps, il régule, ainsi et par exemple, sa température et son ph.

Il participe également à la coordination motrice, la neuroprotection, le contrôle de la douleur et même l’appétit.

Le CBD, quant à lui, n’est pas produit par notre organisme. Il s’agit d’une molécule phytocannabinoïde (cannabinoïde issu d’une plante) qui peut agir sur notre corps par le même système endocannabinoïde que l’Anandamide et la 2AG.

MAIS POURQUOI LE SYSTEME ENDOCANNABINOIDE EST-IL IMPORTANT ?

Notre vie actuelle fait que notre système immunitaire est régulièrement en état d’inflammation, tout comme notre système nerveux central.

En effet, nos différents systèmes physiologiques peuvent être agressés par :

  • les toxines environnementales (herbicides, insecticides, métaux lourds),
  • des affections biologiques (bactéries, virus, champignons et moisissures),
  • et un régime alimentaire irritant, pauvre en nutriments essentiels, contenant toujours trop de sucre qui cause le syndrome d’intestin irritable ou perméable, une faiblesse des intestins qui dérègle la flore intestinale à cause de l’invasion de certaines bactéries et une mauvaise composition sanguine et donc du système entier.

Si votre système immunitaire est inflammé, vous serez sujet à des maladies auto-immunes comme l’arthrite rhumatoïde, l’arthrose ( voir notre article cbd arthrose ) le colon irritable, la candidose, la maladie de Crohn, le lupus, la maladie de la thyroïde, la fibromyalgie, la sclérose en plaque… des maladies de peau, comme le psoriasis, l’eczéma ou toutes sortes d’infection chroniques.

Si votre système nerveux central est inflammé, vous serez sujet à un manque de concentration, des migraines, de l’épilepsie, de l’anxiété, du stress ou stress post-traumatique, de l’hyperactivité, l’autisme, des insomnies.

Il y a une centaine d’années, toutes ces maladies n’existaient pas ou étaient très rares.

Le CBD peut être une solution à tous ces problèmes en utilisant votre propre système endocanabinoïdien. En effet, en soutenant l’homéostasie de votre système immunitaire et de votre système nerveux central, il pourrait maintenir l’équilibre de votre corps.

La santé est donc réalisée au travers de l’homéostasie du système physiologique directement grâce au système endocanabinoïde et le CBD pourrait être un catalyseur indispensable à une santé optimale.

EN CONCLUSION

 

Tout ce qui est vivant est dynamique et est donc en mouvement.

Le système endocannabinoïde, en tant que système de notre organisme, contribue à maintenir l’équilibre complexe entre nos différentes fonctions biologiques : c’est l’homéostasie.

L’homéostasie est une succession de déséquilibres qui créent l’équilibre nécessaire à une parfaite santé et donc à la vie.

Si l’équilibre est rompu, il y a « fracture ».

En effet, comme rien n’existe sans son opposé, il y a la gauche et la droite, l’accélération et le freinage, l’excitation et la relaxation…

Si notre corps est trop dans l’extrême de l’un ou l’autre, l’équilibre est rompu.

Le système endocannabinoïde contribue donc à compenser les déséquilibres.

Mais savez-vous que vous pouvez aider votre système endocannabinoïde en baissant votre niveau de stress, en ayant une alimentation saine et en faisant du sport ?

En effet, il faut éviter tout ce qui crée du surmenage, du stress, une mauvaise alimentation (non-équilibrée ou industrielle), la consommation de stimulants (café, sucre, alcool, drogues…) car notre système endocannabinoïde est fragilisé.

Pour le soutenir, vous pouvez également privilégier les aliments riches en omégas 3 et 6 ou en vitamine D, mais aussi consommer du CBD.

En effet, quand notre corps ne fabrique pas assez de cannabinoïdes, nous sommes en déficit et son équilibre, l’homéostasie, est compromis.

La prise de cannabinoïdes extérieurs comme le CBD pourrait aider à rétablir cet équilibre.

Vous pouvez en consommer de différentes manières.

Chez OPICIA, nous vous proposons des huiles, des e-liquides, des thés et infusions, et même des huiles culinaires.

Vous avez envie de consommer du CBD Français de qualité ? N’hésitez pas à visiter notre boutique.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
SYSTEME ENDOCANNABINOIDE

Table des matières

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

DOULEUR
CBD

CBD Arthrose

CBD Arthrose : une bonne idée ? En France, ce n’est pas moins de 10 millions de personnes qui subissent chaque jour des douleurs articulaires.

Découvrir

PAS ENCORE CLIENT ?

20% DE REDUCTION
SUR VOTRE
PREMIERE COMMANDE !

(la remise s'appliquera automatiquement)