Tous nos produits au CBD sont fabriqués en France et la livraison est GRATUITE - SOLDES -20% AVEC LE CODE PROMO : VACANCES

Utiliser le CBD en cuisine : quel intérêt ?

Vous vous demandez quel intérêt à utiliser le CBD en cuisine ?

On lui prête énormément de vertus.

Il s’impose d’ailleurs aujourd’hui dans l’industrie du bien-être.

Si vous avez lu notre article sur les bienfaits du CBD, vous êtes peut-être convaincu des effets bénéfiques et du bien-être que peut procurer sa consommation.

Vous voulez profiter de ses bienfaits au quotidien et varier les plaisirs ?

On le trouve sous forme d’huile, d’e-liquides, de thé ou tisanes, de fleurs…

Et si vous l’incorporiez dans vos plats ?

SOMMAIRE

UN PEU D’HISTOIRE…

Socialement et moralement, il est inconvenant de parler du cannabis.

Mais il faut savoir que sa culture et son utilisation dans l’alimentation en Inde remonte déjà à 2000 ans avant Jésus-Christ.

Il faisait partie de la culture médicinale et spirituelle indienne et figure parmi les 5 plantes essentielles mentionnées dans les vedas.  En effet, on l’utilisait déjà beaucoup en ayurveda.

On le consommait même dans les boissons lors des rituels.

Le CBD est une molécule du cannabis. Ainsi, on peut donc aisément imaginer qu’il procure, au moins en partie, les mêmes bienfaits.

LES EFFETS DU CBD DANS L’ALIMENTATION

Le CBD fait partie des 244 substances présentes dans le chanvre mais n’est pas classé dans la catégorie des stupéfiants, comme le THC.

Contrairement à ce dernier, il n’a donc pas d’effets psychotropes.

C’est une molécule saine, naturelle, sans aucun danger pour votre santé et sans aucune contre-indication en cuisine.

Ainsi, en consommant le CBD dans votre alimentation, vous ne serez pas groggy mais pourrez profiter de tous ses bienfaits et être ainsi plus détendu, moins stressé ou anxieux par exemple.

Les seules différences avec d’autres modes de consommation sont le temps d’absorption des principes actifs et la durée des effets.

En effet, l’action du CBD sera plus longue à venir du fait de son absorption par le système digestif.

Mais l’intérêt ici est justement que la diffusion est plus lente dans l’organisme.

Ainsi, non seulement les effets seront tout aussi efficaces mais ils dureront même plus longtemps.

Les cannabinoïdes ne sont toutefois pas solubles dans l’eau. La présence d’un corps gras est donc nécessaire (lait entier pour les infusions, huile végétale, beurre, beurre de cacao, huile de coco, crème fraîche…).

Un repas riche en graisses favorisera donc son assimilation par l’organisme.

Retenez que plus le taux de matière grasse est élevé, plus le taux d’extraction du CBD est rapide et efficace.

POURQUOI UTILISER DU CBD EN CUISINE ?

CUISINE CBD

Si vous utilisez et consommez du CBD en cuisine, en plus de ses bienfaits thérapeutiques…

« Cerise sur le gâteau » : vous pourrez profiter de ses bienfaits nutritionnels !

Et il y en a quelques uns…

Effectivement, le CBD est riche en :

  • protéines végétales
  • acides aminés
  • acides gras essentiels : oméga 3 et oméga 6
  • vitamines A, B1, B2, B3, B6, B12, C, E
  • minéraux : calcium, potassium, phosphore, magnésium, fer, zinc, manganèse, sélénium
  • flavonoïdes
  • terpènes et terpénoïdes
  • fibres

Nous allons vous partager ici en quoi chacun de ces nutriments, pour l’essentiel, contribue à notre bonne santé.

Protéines végétales

Elles participent, entre autre, au maintien, au fonctionnement et au renouvellement des organes, des tissus musculaires, des os, des cheveux, des ongles, de la peau…

Acides aminés

Il s’agit de molécules qui constituent en grande partie les protéines.

Ils interviennent au moment de la digestion pour transporter et stocker les nutriments apportés par l’alimentation.

Ils ont donc un rôle crucial dans le métabolisme.

Acides gras essentiels : oméga 3 et oméga 6

Ils sont essentiels au bon fonctionnement de l’organisme.

Les omégas 3 ont un rôle important, notamment au niveau des fonctions cognitives, de la vue, des fonctions cardiovasculaires, du cerveau et du système nerveux ainsi que dans la régulation de l’inflammation, le fonctionnement des artères…

Quant aux omégas 6, ils sont précieux, entre autre, pour la baisse du cholestérol, la diminution de la pression artérielle, la régulation de l’inflammation, la coagulation…

Ils contribuent au système immunitaire et à la santé du coeur.

Vitamines A, B1, B2, B3, B6, B12, C, E

  • La vitamine A (appelée aussi bêta-carotène ou rétinol) est une vitamine antioxydante. Elle contribue, notamment, au développement et à la croissance cellulaire, à la reproduction, à la santé de nos yeux, au renouvellement tissulaire (peau, muqueuse intestinale) et aide à soutenir le système immunitaire.
  • La vitamine B1 (ou thiamine) est la vitamine de l’énergie. Elle effet, elle contribue à la libération d’énergie (par son rôle de transformation du glucose et autres nutriments). Mais elle est aussi essentielle au bon fonctionnement du coeur et du système nerveux.
  • La vitamine B2 (ou riboflavine) contribue également à la libération d’énergie, mais aussi au bon fonctionnement du système nerveux, à la santé de notre peau et de nos muqueuses, à une bonne vision, au maintien de globules rouges normaux, au métabolisme du fer, à la réduction de la fatigue, à la protection des cellules contre les radicaux libres…
  • La vitamine B3 (ou niacine) contribue, elle aussi, à la libération d’énergie, au bon fonctionnement du système nerveux, à la santé de la peau et des muqueuses, à la réduction de la fatigue…
  • La vitamine B6 contribue à la libération d’énergie, au bon fonctionnement du système nerveux, à la réduction de la fatigue, à la régulation de l’activité hormonale. C’est une vitamine essentielle à l’organisme puisqu’elle joue un rôle important dans la synthèse des globules rouges et de certains anticorps et dans le métabolisme des acides gras. Elle favorise également l’assimilation du magnésium et de la vitamine B12.
  • La vitamine B12 (ou colabamine) est indispensable dans le bon fonctionnement du système nerveux et donc du cerveau mais également de la moelle osseuse qui fabrique les cellules du sang.
  • La vitamine C (ou acide ascorbique) est indispensable à la formation de collagène nécessaire au fonctionnement normal des vaisseaux sanguins, des os, des cartilages, de la peau, des dents et des gencives. Elle contribue également à la libération d’énergie, au bon fonctionnement du système nerveux, à la santé de notre peau, à la réduction de la fatigue et à la défense du système immunitaire (notamment en période hivernale). Elle joue même un rôle important dans l’assimilation du fer et a des actions antioxydantes.
  • La vitamine E (ou tocophérol) est particulièrement bénéfique pour son action antioxydante. Elle est donc protectrice pour les cellules de la peau, mais aussi des cellules de l’organisme contre le stress oxydant et des systèmes cardiovasculaire et nerveux.

Minéraux : calcium, potassium, phosphore, magnésium, fer, zinc, manganèse, sélénium

  • Le calcium est le minéral le plus présent dans le corps humain. Il contribue à renforcer les os et les dent mais intervient aussi et entre autre dans la coagulation sanguine, les contractions musculaires, la libération d’hormones…
  • Le potassium est présent dans une grande partie de nos cellules. C’est un électrolyte qui assure une multitude de fonctions de notre organisme et qui a un rôle essentiel dans les impulsions nerveuses comme la contraction des muscles et le battement du coeur.
  • Le phosphore est nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux et des muscles. Il permet également la croissance des os et des dents et améliore le métabolisme.
  • Le magnésium a de multiples rôles dans l’organisme, notamment dans la synthèse des protéines, la transmission de l’influx nerveux, la contraction musculaire, la régulation du transit intestinal…
  • Le fer est un élément majeur de l’hémoglobine. Il est donc indispensable au bon apport d’oxygène aux cellules de l’organisme et notamment des muscles. Il contribue également à la production d’énergie et au fonctionnement du système immunitaire.
  • Le zinc intervient dans le métabolisme des protéines et des graisses. Il a des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, stabilise les hormones et a un rôle essentiel dans la croissance et le système immunitaire.
  • Le manganèse est essentiel au bon fonctionnement de l’organisme, contribue à réguler la glycémie, à prévenir de la déminéralisation osseuse, a des effets antioxydants, lutte contre la fatigue…
  • Le sélénium a de grandes propriétés antioxydantes et participe également au bon fonctionnement de notre système immunitaire.

Flavonoïdes

Les flavonoïdes (ou vitamine P) ont des propriétés antioxydantes mais également anti-inflammatoires. Elles stimulent le système immunitaire et ont un rôle important dans la circulation sanguine en régulant la tension artérielle.

Terpènes et terpénoïdes

Il s’agit de composants aromatiques. C’est grâce aux terpènes et terpénoïdes que le cannabis a une odeur et une saveur. Ils ont notamment des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

Fibres

Les fibres, quant à elles, aident à réguler le sytème digestif.  Elles réduisent également le mauvais cholestérol et la glycémie.

Vous l’aurez compris, tous ces nutriments sont essentiels au bon fonctionnement de notre organisme.

Malheureusement, ce dernier est incapable de les synthétiser et/ou de les stocker. Un apport journalier par l’alimentation est donc indispensable.

Le CBD contient tous ces nutriments.

Il peut donc être un excellent complément alimentaire.

COMMENT UTILISER LE CBD EN CUISINE ?

CBD CUISINE

Cuisiner n’est pas votre « tasse de thé » ? Rassurez-vous. Vous trouverez dans le commerce des produits infusés à ingérer comme du chocolat, des bonbons, des chewing gums, des gâteaux, des boissons avec un certain taux de cannabidiol, et même des plats préparés.

Chez OPICIA, nous vous proposons des infusions, de l’huile, mais aussi de l’huile culinaire au CBD pour assaisonner vos salades ou préparer vos marinades et du CBD hydrosoluble à incorporer directement dans vos boissons ou même vos soupes, juste avant de servir.

Vous vous sentez l’âme d’un cuisinier ?

Alors , vous pouvez utiliser le CBD dans des recettes maison.

Dans ce cas, vous vous servirez notamment de feuilles ou de fleurs, de résine, de cristaux, d’huile ou de CBD hydrosoluble.

Feuilles ou fleurs

En cuisine, on les utilisera effritées en infusion ou émiettées, en garniture dans les salades, saupoudrées sur une viande ou sur un poisson grillé (à la fin de la cuisson comme une herbe aromatique) ou avant la cuisson vapeur pour en récupérer les saveurs.

Dans tous les cas, elles doivent être réduites en miettes avec un grinder comme pour le thé.

Vous trouverez également des préparations prêtes à l’emploi dans le commerce.

Sachez que, pour optimiser la dissolution des fleurs de CBD dans l’eau, vous devez impérativement y ajouter de la matière grasse (huile végétale, beurre, lait, crème).

Résine

La résine de CBD est l’un des produits les plus concentrés en principes actifs.

La résine est ingérable et liposoluble. Vous pouvez donc l’infuser ou en agrémenter vos préparations culinaires.

Elle s’utilise essentiellement effritées en infusion.

Il vous suffit de faire bouillir de l’eau et d’y ajouter un corps gras. Vous pouvez, ensuite, émietter votre résine de CBD dans votre boule à thé et laisser infuser une quinzaine de minutes.

Pour les préparations culinaires, il convient de râper la résine ou de la faire fondre dans de la matière grasse.

Les cristaux

Ils ressemblent à du sucre glace.

C’est la forme la plus pure du CBD.

On y retrouve plus de 90 % de CBD isolé.

Ce produit étant fortement concentré, il est conseillé de le diluer dans de l’eau.

Vous pouvez également les incorporer facilement dans tous vos plats. Mais attention, il faut éviter de trop les chauffer.

La façon de les consommer la plus simple et la plus rapide reste tout de même celle de les incorporer à une huile de votre choix.

Les cristaux de CBD contenant du cannabidiol pur, ils sont donc fort concentrés en principes actifs. Une très faible dose suffit pour en ressentir les effet. Il ne faut donc pas excéder la quantité nécessaire et les doser avec parcimonie !

L’huile

On l’utilisera pour aromatiser les desserts (dans la pâte des pâtisseries par exemple), les sauces, les marinades ou les vinaigrettes (en l’intégrant dans un corps gras).

Il s’agit de l’option la plus simple car il convient de verser quelques gouttes dans vos plats ou vos boissons. Mais les effets seront moins rapides. En effet, la molécule doit passer par l’appareil digestif avant d’être absorbée par les muqueuses digestives. Toutefois, les effets, même s’ils sont plus longs à venir, dureront plusieurs heures.

QUELQUES CONSEILS POUR UTILISER LE CBD EN CUISINE ?

  • Mélangez l’huile de CBD avec une autre huile de cuisson pour la rendre plus efficace (de préférence des graisses saines comme l’huile de coco par exemple).
  • Ajoutez le CBD en fin de cuisson (la chaleur peut réduire son efficacité)
  • Ne chauffez pas trop l’huile de cuisson pour ne pas perdre accidentellement les actifs du CBD. 
  • Pour la cuisson au four, ne dépassez pas les 320 – 350°C.
  • Ne conduisez pas en ayant consommé de l’alcool (même un tout petit peu) avec un repas incluant du CBD. Les effets de l’ivresse risquent de se faire sentir plus rapidement et plus intensément.-
  • Il est important de prévenir vos convives que vous avez inclus du CBD dans vos plats. Ils ont le droit de savoir ce qu’elle mange.
  • Si vous vous resservez, gardez à l’esprit que vous augmentez, par la même occasion, votre dose de CBD
  • Si vous êtes un « bec à sucre », le sucre dissimule les notes terreuses et amères du cannabis.

Dans les premiers temps, commencez par de faibles doses sans oublier que nous sommes tous différents et que chacun de vos convives peut réagir différemment.

Et allez-y « avec le dos de la cuillère » afin de maîtriser ses effets et le goût de votre plat.

Enfin, investissez dans du CBD de qualité.

CONCLUSION : A VOUS DE JOUER MAINTENANT !

CBD CUISINE

Vous avez utilisé du CBD en cuisine ! Il ne vous reste donc plus qu’à déguster et conserver votre plat dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière.

Vous trouverez dans le commerce des livres de recettes mais le Net regorge également d’idées qui « donnent l’eau à la bouche ».

Toutefois, vous êtes totalement libre d’incorporer le CBD dans vos propres recettes comme vous le souhaitez.

Laissez libre court à votre imagination.

Chez OPICIA, comme nous aimons tester les produits avant de vous les proposer, nous sommes en train de tester quelques recettes que nous serons heureux de vous partager prochainement.

En attendant, si vous voulez d’ores et déjà vous lancer, nous vous proposons du CBD Français de qualité pour vos préparations culinaires, à savoir des huiles, des thés et infusions, des huiles culinaires et du CBD hydrosoluble.

N’hésitez pas à faire un petit tour dans notre boutique et à nous donner vos impressions.

Utiliser le CBD en cuisine

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
CUISINE CBD

Table des matières

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents